Rapport Gallois : faire porter le chapeau aux autres.

Sur le fond et sur la forme est un sommet d’hypocrisie politique : faire croire au « bon peuple » des électeurs naïfs que l’on découvre une situation que l’on a volontairement caché durant la campagne des présidentielles. Le Parti socialiste est passé maître dans l’art, prenant en cela modèle sur les stratégies de communication chère à l’UMP.

Au final, en en rejetant la responsabilité sur la droite, on va prendre des mesures de droite… comme toujours ! Le Front de gauche crie à la trahison, mais il sait pour qui il a voté, ceux là même qu’il trahit maintenant à son tour.

A qui en vouloir ? A ceux qui mentent, à ceux qui écoutent sans chercher à réfléchir ? Certainement au deux, mais au final nous serons tous conduit à ce que François Bayrou a présenté mollement durant la campagne des présidentielles, voulant rester « au dessus de la mêlée ». Sauf que, à trop vouloir être au dessus, on finit en dessous…

Difficile aujourd’hui de faire de la politique en portant la volonté d’être au plus près de la réalité ; c’est pourtant un passage de plus en plus étroit qu’il faudra traverser.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Michel SAUVADE

À propos de Michel SAUVADE

Maire de Marsac en Livradois depuis 2008 Président de la communauté de communes Livradois, Porte d'Auvergne Membre du bureau politique du MoDem 63
Cette entrée a été publiée dans à toutes les échelles, économie, finances publiques, politique, PS. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.