2011, le bilan : face à la peur, l’action.

Année riche en leçons politiques pour le Livradois-Forez : aussi bien à travers l’expérience des cantonales (http://ambert2011.net) que celle de l’intercommunalité (http://ambertaucentre.org/tag/intercommunalite/) la défaite semble présente au rendez-vous à chaque fois face à des élus implantés, soutenus par des moyens importants et pas vraiment scrupuleux d’un point de vue éthique.

Et pourtant, il n’en est rien : nous sommes bien placés au MoDem pour savoir que la vie politique se construit autour de valeurs qui ne sont pas négociables : la vérité, le sens de l’intérêt général, la recherche constante de l’excellence et de l’ambition partagée.

Face à cette vision optimiste, la peur a triomphé, alimentée par des élus qui voit en elle le meilleur moyen d’asseoir le semblant de pouvoir dont ils disposent : autrefois, en Livradois comme ailleurs, ce qui était étranger faisait peur : brigand, soldat, collecteur d’impôts… Aujourd’hui l’Etat, la concurrence, la menace de Veolia, la fin des services publics, la crainte du chômage… tout est bon pour épouvanter et expliquer qu’on est là pour vous sauver : et qu’importe si le Conseil général n’a pas compétence sur les services publics, si les régies de l’eau ne sont pas menacées, si le sous-préfet oeuvre vraiment pour le territoire, l’important c’est de prouver qu’on est incontournable, même par le mensonge et que les gens le croient.

Ainsi le clientélisme pourrait-il avoir de beaux jours devant lui, ici comme ailleurs. Comment s’y opposer et rassembler ceux qui refusent cette politique du déclin ? Difficile, nous en avons eu la preuve. Pourtant la voie s’est ouverte pour nous, au sein d’Ambert au centre (http://ambertaucentre.org) : toujours dire la vérité sans la travestir et travailler, travailler encore et agir pour créer les dynamiques indispensables au rassemblement : la création d’un association politique pour soutenir les élus et ceux qui veulent le devenir, la rencontre permanente avec le territoire et les acteurs qui le font vivre, les réalisations comme l’espace rural de services de proximité (http://ambertaucentre.org/2011/12/24/petit-casino-devient-grand/) montrent qu’il est possible de mettre en mouvement les femmes et les hommes d’ici : au final, ce sont eux qui détiennent la clé de l’avenir, nous ne sommes là que pour permettre la fédération des énergies dans une véritable logique de développement partagé.

Donc, au final Noël nous a apporté l’énergie et l’enthousiasme qui fera la différence en 2012. Un joyeux Noël à tous donc, qu’ils vous apportent de quoi prendre en main votre destin.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Michel SAUVADE

À propos de Michel SAUVADE

Maire de Marsac en Livradois depuis 2008 Président de la communauté de communes Livradois, Porte d'Auvergne Membre du bureau politique du MoDem 63
Cette entrée a été publiée dans collectivités locales, local, MoDem, politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.